hello@coutumestore.com

MARIK & LA TEINTURE

Pour ce premier portrait, nous vous présentons Marik !
Elle suit Coutume depuis le tout début et c'est donc un grand plaisir pour nous que d'inaugurer notre petit magazine avec elle. Marik, elle est particulièrement douée de ses mains et outre ses délicieux petits plats ou la rénovation "canon" de sa maison, c'est également une super couturière et une passionnée de teinture ! Elle est d'ailleurs devenue une véritable experte en la matière et elle nous livre ici les bonnes pratiques pour une teinture réussie !
C'est parti !

Hello Marik ! Qui es tu ? J’ai 38 ans cette année. Je suis maman de deux grands garçons de 12 et 6 ans. Bordelaise comme mes parents et grands parents, j’ai pourtant passé toute mon enfance aux quatre coins de la France parce que mon père était dans l’armée. C’est en 2002 qu’avec
l’ amoureux on s’est installé ici pour s’enraciner et fonder une famille.

 

A quoi ressemble tes journées ? Depuis ces quatre dernières années je passe énormément de temps sur la rénovation de notre maison. J’ai essayé de garder mon activité de création textile, M et les Loulous, le plus longtemps possible mais comme les journées ne font pas 48h j’ai re-définis mes priorités. Mes enfants sont ma première priorité. Je suis très présente et disponible pour eux, c’est un choix familial.
Une journée type commence par un petit dej. en famille ou au café avec une copine. Puis direction l’école. Les garçons sont 1/2 pensionnaires, avant ça me permettait de coudre et maintenant de faire avancer le chantier. La plupart du temps quand je commence je ne m’arrête pas avant le milieu d’après midi. Là, j’avale un truc et je programme le dîner et à 16h30 je suis à nouveau à l’école. Et de 17h à 20h, comme toutes les mamans, à la maison, c’est le rush ! Devoirs, bains et cuisine. Je cuisine beaucoup et j’aime partager ces moments avec mes Loulous.  J’ai de gros dormeurs, alors, à 20h30, extinction!… Le plus souvent, je me fais une série et je finis le boulot de la journée et puis, une seconde et une troisième et je me couche toujours trop tard !

 

Un plaisir simple du quotidien ?  « ma tasse de thé que je prends quand j’ai besoin de souffler un peu dans la journée. En ce moment je fais une fixette sur le Chaï !

Un coup de coeur chez Coutume ?  Un coup de cœur ?!  Difficile ! J’en ai un à chaque fois que j’y vais. Je ne suis jamais passée sans rien ramener. Mais le premier c’était les gourdes 24 bottles . Toute la famille est équipée ! Les enfants ont le modèle 500 ml, et l’amoureux et moi le modèle d’1 litre, qui est  parfait pour le sport, les pique-niques ou les grandes balades . Et dans mon sac à main la mini de 250 ml qui dépanne bien et ne l’alourdit pas.

 

Un produit / objet que tu aimerais essayer ?J’attendais d’avoir fini la cuisine de la maison pour pouvoir m’offrir la collection d’ustensiles émaillés de chez Riess.

 

Un super tips à nous partager ? Quand j’étais petite, ma mère teignait les petits body de couleur un peu fanée. Alors, quand mon second est né je me suis mis à faire pareil pour raviver des petits vêtements un peu passés et avoir une collection de langes aux couleurs variées sans me ruiner, et puis j’y ai pris goût … Je crois que j’ai à peu près tout tenté en teinture : nappes, torchons, rideaux, chaussures, peignoirs etc .. c’est vraiment facile à faire quand on a la technique et ça permet de donner une seconde vie aux choses  ! Voici donc le pas à pas pour une teinture parfaite !

Choisir ce que l’on souhaite teindre et choisir sa teinture !
Pour ce projet, j’ai choisi la teinture vert émeraude de Haute Couture.
J’ai choisi de redonner vie à un vieux drap et de  le détourner en nappe.
Vous pouvez teindre le coton le lin la soie et la viscose.

(Attention! sur les vêtements modernes, la plupart du temps, les coutures et les broderies sont en fil synthétique et ce dernier ne prendra donc pas la couleur.)

 

Soigneusement, peser le textile sec et se référer aux indications de la boîte pour le bon dosage afin d’avoir l’intensité de couleur souhaitée.
Pour de grosses pièces (draps, housses, double- rideaux) doubler la dose.

 

Mouiller généreusement les textiles (pour les textiles neufs, un premier lavage est indispensable pour retirer l’apprêt du tissu). J’utilise une bassine et de l’eau chaude pour cette étape, mais un évier peut parfaitement faire l’affaire.

 

Pendant que ça trempe, diluer la teinture dans une très grande quantité d’eau chaude. On évite ainsi les traces plus concentrées sur le tissu.
Pour cela, j’utilise une seconde bassine (non alimentaire), celle de chez Coutume est bien, elle fait 5 litres et on peut bien voir la couleur. Mais un sceau est une bonne alternative. Pour cette étape j’utilise des gants et un tablier !

Une fois la teinture bien diluée, remplir le tambour de la machine.
J’ajoute de l’eau chaude pour arriver au bord des joints.  ( La plupart de nos machines modernes lavent avec peu d’eau et pour une bonne teinture il faut un grand volume d’eau)
Essorer rapidement à la main le tissu à teindre et déposez le, délicatement, dans la machine avec le bain de teinture.

 

Lancer un programme rapide 40°. Moi je zappe le rinçage et je lance un essorage 1200 tours en suivant.

 

Préparer un bain dans la bassine de 2/3 eau froide 1/3 vinaigre blanc. C’est un bain fixateur.
Le mélange, dans la boîte de teinture Haute Couture, contient du sel, mais j’aime bien assurer mes arrières.
Et plongez y votre tissu teint environ 1h.

 

Puis on essore à nouveau et on met le tout en machine, en cycle essorage, pour bien vider l’eau vinaigrée.


Et enfin
, on lance un cycle court avec votre lessive habituelle.

 

Par la suite, on entretient notre linge teint comme n’importe quel linge de couleur ! 

 

– Marik sur instagram : M et les loulous