LIVRAISON OFFERTE À PARTIR DE 90€ D'ACHATS
hello@coutumestore.com

LA SAVONNERIE FER À CHEVAL

S'il ne devait y en avoir qu’un, ce serait lui !
Le savon de Marseille c’est un peu la base de la droguerie écologique. C’est un produit multi-talents, très efficace et peu cher. Aujourd’hui, nous vous présentons une de nos manufactures favorites : Fer à Cheval, qui est une des dernières véritables savonneries de Marseille existantes. Angélique Boccanfuso, chef de produit, nous en dit plus sur cette institution Marseillaise.

L’histoire ( rapide ! )  de Fer à Cheval :

 

C’est au XIXème siècle, dans la cité phocéenne, que des centaines de petites fabriques ont fait du savon le produit phare de Marseille. Pour l’une d’entre elles, une aventure particulière commence…

 

En 1856, chemin de Saint-Marthe, une fabrique de bougies devient rapidement et exclusivement une usine dédiée à la confection du Savon de Marseille… Depuis un rachat en 1895, l’usine fabrique le savon de Marseille pour le compte de plusieurs grande marques et, en 1953, elle reprend l’exploitation d’une marque historique qui, depuis 2003 reste la seule représentante de l’usine : Fer à Cheval.

Qu’est-ce qu’un vrai savon de Marseille ? 

 

Il ne fait malheureusement l’objet d’aucune protection et nombreuses sont les contrefaçons qui inondent les marchés de France et les boutiques touristiques. Notre savonnerie, la plus ancienne de Marseille toujours en activité, s’engage dans la défense de l’authentique savon de Marseille fabriqué en chaudrons selon un savoir-faire ancestral. Nous avons obtenu les labels EPV (Entreprise du Patrimoine Vivant), OFG (Origine France Garantie), et sommes co-fondateurs de l’UPSM (Union des Professionnels du Savon de Marseille) qui a déposé à l’INPI une demande d’IGP (Indication Géographique Protégée) reconnaissant la fabrication ancestrale, et offrant une information claire pour que le consommateur puisse s’y retrouver.

 

En bref, pour concevoir un authentique Savon de Marseille, il faut répondre à plusieurs critères :

 

L’origine géographique : région marseillaise.

 

Une fabrication en chaudrons selon le procédé marseillais en 5 étapes.

 

Une composition d’huiles exclusivement végétales et sans additifs (conservateurs, colorants, parfums, graisse animale).

Quel est le processus de fabrication ? 

 

La saponification se fait dans nos vieux chaudrons de manière traditionnelle… En suivant la recette certifiée par l’Édit de Colbert en 1688 et confortée par le décret de Napoléon Bonaparte de 1812, nous fabriquons la pâte de savon en 5 étapes :

 

L’empâtage : dans le chaudron, on charge successivement les huiles sous chauffage modéré et la lessive de soude; le tout est porté à ébullition et la masse se transforme en émulsion, c’est la saponification.

 

Le relargage : le savon étant insoluble dans l’eau salée, cette opération consiste en l’adjonction d’eau et de sel marin  permettant d’entraîner par le fond les lessives glycérineuses et salées ; le savon va ainsi se séparer d’une partie de l’eau qu’il contient. On garde moins de 1% de glycérine, produite naturellement durant la saponification.

 

La cuisson : Cette opération caractérise la saponification et permet la complète transformation en savon des corps gras mis en œuvre.

 

Le lavage : c’est un affinage de la pâte de savon effectué par une lessive de lavage permettant d’entraîner le glycérol, les impuretés (issues des huiles brutes), l’excès de soude et les acides gras non saponifiés.

La liquidation : cette opération permet d’assurer la transition de la structure cristalline du savon vers sa phase lisse par ajout d’eau.

En ébullition le jour et au repos la nuit, la pâte « travaille » ainsi de 8 à 10 jours.

 

Ensuite, nous passons au séchage du savon : Le savon issu des chaudrons est stocké dans des cuves de repos. Il est réchauffé dans un échangeur puis pulvérisé dans un cylindre sous vide pour en extraire un maximum d’eau. La pâte sèche est projetée sur la paroi du cylindre, puis râclée pour tomber en morceaux de savon. Ces morceaux passent ensuite par une boudineuse qui va les broyer et les mettre sous forme de granulés de savon appelés bondillons. Cette opération permet de compléter le séchage de manière rapide et homogène.

 

Les bondillons sont directement conditionnés en sac de 25kg, et peuvent être commercialisés auprès d’autres industriels et savonniers façonniers qui vont à leur tour mouler leurs propres savons de Marseille.
Les bondillons passent dans une autre boudineuse pour être compactés, puis extrudés pour obtenir un savon en barre plus solide et homogène. Le choix de la filière va déterminer la forme et la taille du savon.

 

Pourquoi la couleur des savons varie-t-elle ? 

 

Notre savon de Marseille est une matière vivante avec un teint et une forme unique qui peuvent varier au fil du temps, selon son exposition à l’air et à la lumière et selon les récoltes. Il gardera néanmoins toutes ses qualités et son efficacité.

Une super astuce avec le savon de marseille ? 

Le savon de Marseille peut être utilisé pour se laver le corps, les dents, nettoyer ses vêtements ainsi que les détacher ou encore laver sa vaisselle. Il est donc l’élément indispensable de la maison mais aussi lors des voyages ! Mais voici 3 astuces peu connues et très efficaces :

 

Retirer la buée : pour lutter contre la buée de vos miroirs, lunettes…passez simplement un petit morceau de Savon de Marseille sur les surfaces et essuyer avec un chiffon propre. Renouvelez cette astuce chaque mois.

 

Effacer la trace d’un ourlet : pour faire disparaitre les traces d’un ourlet, frottez du Savon de Marseille sur la surface, posez un morceau de papier de soie et repassez à l’aide d’un fer chaud.

 

Débloquer une fermeture éclair : Pour décoincer votre fermeture éclair, utilisez un morceau de Savon de Marseille et frottez les crans de la fermeture.

 

 

Retrouvez toute la gamme Fer à Cheval en ligne et en boutique .